ActualitésSociété

Découvrez les premiers mots de l’étudiant Sadio Ousmane Diedhiou atteint d’une maladie rare

Sadio Ousmane Diedhiou

 

L’affaire est devenue virale. Un jeune étudiant en doctorat 3 de médecine du nom de S.O.D qui souffre d’une aplasie médullaire, doit obligatoirement être évacué en France. Faute de moyens, l’évacuation tarde à se faire. Ce matin sur la RFM, le malade a réagi.

Les premiers symptômes

Tout a commencé quand le jeune médecin déroulait son stage à Saraya ( Kédougou). “Je me fatiguais trop vite au moindre effort, mes narines saignaient. J’avais des difficultés respiratoires”, rappelle-t-il au téléphone de Haj Assane Gueye. Il poursuit :”Au début, je pensais que c’est passager, mais les maux se sont accentués. Cela dure depuis plus d’un an.” Ne pouvant pas trop tenir, il passe toujours au centre de transfusion sanguine pour se procurer des poches de sang, parce qu’il en perd beaucoup.

Radicalisation de ses camarades d’étudiants

Las du silence radio observé par les autorités universitaires et le ministère de l’Enseignement Supérieur, les étudiants de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie menacent de paralyser les cours pour sauver la vie de leur camarade malade. Un geste qui ne laisse pas indifférent S.O.D touché par cette marque de solidarité de ses camarades qui ont pris son évacuation à bras le corps.

Rêve de devenir pédiatre

S.OD. n’a qu’un seul souhait : guérir de sa maladie pour pouvoir exercer sa passion, celle de pédiatre. “Depuis tout petit, j’aime la médecine. J’étais fasciné de voir comment les médecins prenaient en charge les enfants malades. C’est ce qui a conforté mon amour pour la médecine, ma volonté de devenir pédiatre”, dit-il. Tout ce que souhaite le jeune pédiatre, c’est être évacué, guérir de sa maladie et rentrer exercer fièrement sauver la vie des enfants.

Regardez

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 25 =


Bouton retour en haut de la page