Kolda : Accusé de « boulimie foncière » sur 90 hectares, le maire de Tankanto Escale dément et annonce une plainte

0
Boune Omar Dia est dans son tout premier mandat de maire de la commune de Tankanto Escale dans le département de Kolda. Cet homme qui a été largement élu maire pour le compte de la coalition Bby aux dernières élections locales, semble ne pas faire l’unanimité au sein de sa commune ces derniers temps. Boune Omar Dia est accusé de boulimie foncière portant sur 90 hectares par l’organisation pour la défense des intérêts de Tankanto Escale.
 
Moustapha Baldé, membre de cette structure et porte-parole du jour, affirme haut et fort que le maire Boune Omar Dia a pris 60 hectares pour, dit-il, l’installation d’une centrale solaire. Une infrastructure qui n’est pas la priorité des populations selon Baldé. Ajoutant que le village de Tankanto Escale, chef-lieu de commune située au coeur de la RN6 est traversé par la haute tension, donc ne souffre pas de problème d’électricité. 

 
A en croire Moustapha Baldé et ses camarades, le maire veut utiliser ces hectares à d’autres fins. Face à la presse, Moustapha Baldé implique le Directeur général des domaines et accuse Mame Boye Diao d’être derrière les tractations du maire pour s’accaparer de toutes ces terres au détriment des populations qui, ne comptent que sur ces hectares pour vivre dans cette commune qui n’a ni usines ni autres sources de revenus.
 
Moustapha Baldé de renseigner qu’auparavant, le maire a déjà utilisé 30 hectares dans le Diega précisément au village de Saré Bara. Face à ce qu’ils qualifient de vol de terres, Moustapha Baldé et ses camarades veulent aller à une vitesse supérieure pour faire arrêter ce qu’ils qualifient de « prédateurs fonciers ». Des accusations que balaie d’un revers de la main le maire Boune Omar Dia.
 
« Je tiens à préciser que l’organisation pour la défense des intérêts de Tankanto Escale est une structure fantôme qui n’existe nulle part dans la commune. Maintenant, Moustapha Baldé a réuni quelques personnes autour de lui pour  parler de ce qu’il ne maîtrise pas. Les 60 hectares ont fait l’objet d’une délibération et cela pour construire une centrale de 30 MGWT. Donc tout ce qu’il a raconté n’a rien de vrai. Tout est faux et faux. D’ailleurs je vais porter plainte pour accusations et diffamation », a réagi le maire de Tankanto Escale.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.