Sports

Les acteurs de la lutte simple récusent Manga 2:«On n’acceptera jamais que Manga nous dirige»

nouveau bureau du Cng

Les amateurs et promoteurs de lutte sans frappe sont contre les décisions du ministre Matar Ba. En effet, dans le nouveau bureau du Cng, la lutte simple est représentée par Manga 2. Cette nomination a fait jaser les acteurs de la lutte sans frappe regroupés hier jeudi à l’arène Adrien Senghor.

Manga 2 récusé

Le nouvel attelage du CNG de lutte ne fait pas l’unanimité, surtout du côté de la lutte sans frappe. Les amateurs et promoteurs de lutte se sont sentis lésés par le ministre des Sports concernant les nominations du nouveau Cng. Après une première sortie dénonçant leur non-consultation comme composante à part entière de la lutte, ils sont revenus à la charge pour dire non à la nomination de Manga 2 comme vice-président du Cng chargé de la lutte traditionnelle sans frappe.

Par les acteurs de la lutte sans frappe…

Ces acteurs se sont regroupés en Collectif pour le développement de la lutte traditionnelle. Abda Ndong, président du Gie des amateurs de lutte sans frappe du Sénégal et membre fondateur de l’Association des promoteurs de lutte sans frappe, a porté la parole des acteurs réunis hier jeudi devant l’arène Adrien Senghor. Ils ont aussi été soutenus par l’association «Akhlou Lamb» qui œuvre dans la promotion de la lutte sans frappe. «Le ministre des Sports Matar Ba ne nous respecte pas, il ne nous a pas consultés. On n’acceptera jamais que Manga nous dirige», lance-t-il d’entrée. «J’interpelle directement le ministre des Sports. On n’a pas besoin de Manga 2 à la tête de la lutte sans frappe. On ne sera pas d’accord avec lui ni aujourd’hui ni jamais. Que le ministre prenne ses responsabilités», crache Abda Ndong, porte-parole du jour. «De plus, de tous les membres du Cng, il n’y a que Manga qui représente la lutte simple, ce qui veut dire que le ministre des Sports n’a pas de considération pour cette discipline», insiste-t-il. «On n’arrêtera jamais et il verra de quel bois on se chauffe quand la saison sera ouverte. On ne peut pas nous imposer quelqu’un qu’on ne supporte pas et qui n’aura pas notre soutien».

Qui comptent le faire tomber

Les acteurs de la lutte sans frappe comptent bien faire face à cette décision de ministre des Sports. Sans dévoiler son prochain plan d’action, le Collectif pour le développement de la lutte traditionnelle, par la voie de Abda Ndong, soutient qu’ils ne se laisseront pas piétiner. «On ne reculera devant rien. Il ne faut jamais oublier que les plus grands succès de l’arène sont l’œuvre de la lutte traditionnelle. Le ministre a eu un manque de respect notoire, il a fait du je m’en fous et désigné ceux qu’il veut», déclare-t-il. Et de poursuivre : «on n’a pas besoin d’être reçu par le ministre et on va attaquer notre plan B. Ce qui est sûr, c’est qu’on ne soutiendra pas Manga parce que déjà, on ne sait pas s’il a besoin de nous. Manga ne nous représente pas, il se représente tout seul au Cng. Ça ne nous intéresse pas de savoir pourquoi et comment il est au Cng» .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 5 =


Bouton retour en haut de la page