ActualitésPolitique

Mary Teuw Niane ne lâche pas Mansour Faye : “Je suis et reste candidat à la mairie de Saint-Louis”

mairie de Saint-Louis

« Je suis candidat et je reste candidat. Quand la date sera fixée, nous irons à la bataille et c’est notre droit le plus absolu. Et il appartient aux Saint-Louisiens de choisir leur maire », a déclaré Mary Teuw Niane sur les ondes de Rewmi.fm

Candidature confirmée

L’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et actuel Président du Conseil d’Administration (PCA) de PETROSEN Holding, Mary Teuw Niane a été l’invité du Grand Oral. Sur les ondes de la 97.5 Rewmi Fm, il a confirmé sa candidature à la mairie de Saint-Louis pour les prochaines élections locales. Il déclare que son ambition à vouloir diriger la cité tricentenaire est toujours intacte. “Elle n’a pas changé. Je suis candidat et je reste candidat. Quand la date sera fixée, nous irons à la bataille et c’est notre droit le plus absolu. Et il appartient aux Saint-Louisiens de choisir leur maire.”

 Report des Locales

Interpellé sur le calendrier républicain, le Professeur indique comprendre pourquoi celui-ci n’est pas respecté.  «D’abord je pense que nous avons quitté le système où le président de la République avait un mandat de 7 ans. Nous sommes dans un système où le président a un mandat de 5 ans. Nous avons un régime présidentiel et la clé de voûte est le président de la République. C’est différent des autres pays qui ont choisi le régime parlementaire. Puisque c’est ce régime que nous avons choisi, je pense qu’il est important de réajuster ce calendrier électoral pour d’abord le rendre stable. Parce qu’on a pu remarquer depuis les indépendances, les locales de manière générale, sont tout le temps reportées. Il nous faut avoir un agenda électoral stable et qui assure la stabilité du pays. Les élections législatives doivent suivre de quelques mois l’élection présidentielle pour assurer à celui qui est Président d’avoir une majorité pour gouverner. Pour les Locales qu’on les organise 3 ans après l’élection présidentielle. C’est nous permettra de travailler parce que dans ce pays on ne travaille pas assez.”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 14 =


Bouton retour en haut de la page