Contributions

Ne perdons pas le Nord (Par Cissé Kane NDAO)

Opinions

Le piège pour les hommes politiques est de se sentir invulnérables, intouchables. Cela conduit à négliger des choses que l’on juge à tort subalternes. Le prince qui considère les délires répugnants et autres actes aussi vils que révoltants posés par ses proches comme indignes d’intêret en porte d’autant plus l’entière responsabilité qu’il n’aura rien fait pour les arrêter.

Il en est ainsi des divagations et agitations tragicomiques de certains courtisans zélés dont la formidable incompétence est magnifiquement démontrée tout autant dans l’exercice des plus hautes fonctions qui leur sont conférées par la seule volonté du prince qu’à travers tous les actes qu’ils posent pour rendre hommage à leur bienfaiteur qui les à élevés à des niveaux immérités, au sommet desquels ils ont définitivement perdu tout sens de la mesure, qu’ils n’ont d’ailleurs jamais eue. C’est qu’il est vrai que, pour citer Audiard  » les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît « !

Ne soyons pas surpris de la morgue avec laquelle ces sous-fifres du prince réagissent aux avertissements de toutes les personnes éprises de justice et guidées par le bon sens.

Ces types de parvenus avec leurs airs de hauteur trahissent par là l’origine de leur attitude : c’est qu’ils ne doivent leurs positions ni au mérite, ni à la compétence ni à la légitimité que confère le suffrage universel.
Quand la démocratie engendre un régime où “ le prince peut ce qu’il veut, il y a grand risque qu’il veuille ce qu’il ne doit pas vouloir”, par le fait de courtisans fanatiques désirant plus que tout démontrer leur fidélité à leur bienfaiteur.

Malheur au prince qui accepte obséquieusement qu’on lui voue un culte quasi divin en lui faisant croire qu’il serait l’incarnation de la perfection !

Combien de ses semblables ont été perdus par les flatteries à la Goebbels de leurs proches ?
Qu’il se rappelle dès lors que celui qui ne connait pas l’histoire, ou l’ignore est condamné à la revivre.
Respectons le Sénégal, et le peuple sénégalais.

Cissé Kane NDAO
Président A.DÉ.R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 7 =


Bouton retour en haut de la page